POP-UP gallery

nederlands · français · english

Art Gallery - Charlotte van Lorreinen

 

- kunstenaar(s) Michel van de velde
   
- de expositie Tentoonstelling
- gebruikte technieken Schilderijen
   
- de periode 31/08/2018 > 07/10/2018
- vernissage 31/08/2018

Michel Van de Velde tast graag de rand van de wereld af, op zoek naar de uiterste grenzen van de werkelijkheid. In zijn grenzeloze verbeelding vindt hij dan voedsel voor nieuw werk, dat aansluit bij de kwaliteit van zijn technisch vakmanschap als kunstenaar. Of het nu hybride en amorfe gedaantes zijn of spokende, dierlijke en menselijke vormen, altijd is het beeld dat hij neerzet beladen met allegorieën. als toeschouwer wordt je ‘gepakt’ dor een veelvoud aan gevoelens die opduiken, soms beangstigende, soms spottende. En altijd volgt – meteen na die eerste opwelling van indrukken – die rare, bevreemdende stilte. En in die stilte wellen weer vragen op, al hoeven zij niet altijd een antwoord. Tenzij het antwoord van de kunstenaar. L'artiste a fait ses classes à l'Académie des Beaux-Arts de Saint-Josse avant de se lancer, dans les années 80, à l'assaut d'expositions personnelles qui ont rapidement attesté du caractère très particulier de son oeuvre. Des toiles de grand format disent, en filigrane, la démarche de l'artiste dissimulant parfois ses personnages derrière des masques barbares dont on ne sait trop s'ils sont là pour effrayer le spectateur, l'amuser ou le mettre en face de lui-même. Il est certain que le mystère et la peur rôdent, entre les toiles dons les héros aux crânes étirés, aux yeux perçants et harnachés de sangles véhiculent une angoisse latente et posent, dirait-on des questions essentielles. Chaque personnage, chaque visage est différent et tous se ressemblent dans une même conception du non-dit dissimulé derrière des oeuvres qui nous font réfléchir à la condition humaine. Celle qui grenouille derrière les créatures peintes par l'artiste pour nous dire qu'il faut être attentif à la peur qui est toujours présente mais aussi à la tendresse qui se dévoile si on veut bien prendre la peine de la surprendre